Nos anciens articles (février 2015) – Transformation numérique et risques juridiques: à découvrir sur butter-cake.com !

Youmna Ovazza, grande expert des problématiques de transformation numérique et qui propose sur son blog, avec brio et entrain, des nourritures digitales pour l’esprit, s’est penchée sur le sujet de la cybersécurité dans le cadre de la transformation numérique. Elle a ainsi interviewé Diane Rambaldini et Hadi El Khoury, co-fondateurs du chapitre français de l’ISSA.

Elle a également interviewé François Coupez, Avocat à la Cour associé d’ATIPIC Avocat sur la transformation digitale et les risques juridiques.

A noter : les agences de notation auront prochainement un critère de notation lié au risque et aux mesures prises par les entreprises pour lutter contre la cyber criminalité. Une incitation à l’action certaine pour ceux qui ne sont pas encore sensibilisés au sujet !

Crédits photo : © Thomas R. – Fotolia.com

Lire la suite

Nos anciens articles (janvier 2015) – Les voeux au RH pour 2015 rassemblés en un billet

Que souhaiter aux RH pour cette année 2015 ? Parviendront-elles à concilier les exigences contradictoires que l’on attend d’elles : répondre aux objectifs économiques et satisfaire les préoccupations sociales, s’adapter à l’environnement économique et maintenir l’engagement des collaborateurs, participer à la transition numérique, devenir plus stratèges, mais se concentrer sur des dossiers imposés comme la réforme de la formation et le compte pénibilité…?“.
Franck La Pinta nous présente le florilège des voeux aux RH pour 2015 d’une trentaine de contributeurs, appartenant aux RH ou non, dont Me François Coupez, Avocat associé d’ATIPIC Avocat.

Pour découvrir l’ensemble des contributions, cela se passe sur le site de Franck La Pinta,

Lire la suite

Nos anciens articles (décembre 2014) – Les défis du BYOD face à la transformation numérique de l’entreprise

Cuddling with multiple devices Le BOYD – entendez le “Bring Your Own Device” ou en français dans le texte, le fait d’apporter son matériel personnel sur le lieu de travail et de travailler avec – semble paré de toutes les vertus. Il fait partie de ces “buzz words”, qui sont nés de l’identification d’une tendance émergente, pour prendre les apparences d’une pierre philosophale qui, frottée à l’entreprise, résoudrait tous ses problèmes : engagement et fidélisation du collaborateur, attractivité des candidats digital natives, image “cool” et 2.0 de l’entreprise, accélérateur de la transition numérique et économies substantielles.

Cette vision idyllique néglige bien souvent d’aborder les conséquences de cet usage, tant pour le collaborateur que pour l’employeur. Or l’un comme l’autre a des droits, mais également des devoirs. Et la question est d’autant plus d’actualité que le collaborateur ne travaille plus seulement avec sa tablette, son téléphone ou son ordinateur portable, mais également avec tous les autres outils de sa vie connecté, de son système de stockage personnel dans le Cloud aux dernières lunettes connectées qu’il vient d’acquérir (…)

Co-écrit avec Franck La Pinta.

Lire la suite